Randonnée équestre : Randonnée équestre en MONGOLIE : TRANSHUMANCE EN MONGOLIE

Randonnée équestre en MONGOLIE : TRANSHUMANCE EN MONGOLIE

Durée : 11 jours - 10 nuits
Niveau : A l'aise aux trois allures en extérieur. A l'aise aux trois allures en extérieur. A l'aise aux trois allures en extérieur.
Cap Rando "Sélection": séjour organisé par un prestataire sélectionné par Cap Rando ou par une agence partenaire.

Randonnée à cheval en Mongolie. Ce voyage exceptionnel et unique à cheval en Mongolie vous fera partager la transhumance d'une famille nomade de la Vallée de l'Orkhon, entre ses pâturages de printemps, d'été et d'automne ! Vous participerez ainsi au démontage et au remontage des yourtes. Vous aiderez à déplacer les troupeaux de chevaux, de yaks, de moutons et de chèvres jusqu'aux nouveaux pâturages. Vous assisterez certainement à plusieurs naissances au sein du troupeau pour la transhumance de printemps. Ces transhumances sont les moments les plus importants de l'année pour une famille nomade : trouver de nouveaux pâturages riches est vital pour le troupeau, et donc pour la famille ...

Programme du séjour


PROGRAMME INDICATIF DE VOTRE RANDONNEE A CHEVAL EN MONGOLIE :

Jour 1 - Samedi : Oulan Bator. Arrivée à Oulan Bator en début de matinée.Accueil par votre guide et transfert à votre hôtel pour une douche chaude et un peu de repos après ce long vol (déjeuner non inclus). Après-midi, visite du monastère de Gandantegchinlin. Construit en 1809, le monastère de Gandantegchinlin, anciennement connu sous le nom de monastère de Gandan, est un monastère bouddhiste de style tibétain situé à Oulan-Bator. Son nom d'origine tibétaine peut être traduit par "la Grande place de la Joie complète". Plusieurs centaines de moines y résident actuellement. Il contient une statue de Megjid-Janraiseg (le bodhisattva Avalokiteshvara - appelé Tchenrezi chez les Tibétains) de 26,5 mètres de haut. La statue originelle, faite de cuivre, avait été érigée en 1911 et a été démantelée en 1937 par les troupes soviétiques (les débris de la statue auraient par la suite servi à confectionner des balles lors du siège de Léningrad). Suite à la chute des régimes communistes, elle fut reconstruite en 1996 grâce à des dons d'or venus du Népal et du Japon.Ornée d'or et de 2 286 pierres précieuses, la statue pèse plus de 20 tonnes et est recouverte de près de 100 kg de vêtements de soie. Visite du Musée National d'Histoire Mongole. Le Musée National d’Histoire Mongole raconte l’histoire du pays, des temps préhistoriques à nos jours. Dans ce musée se trouve aussi une section ethnographique avec des costumes et des accessoires de diverses ethnies du pays: Kazakhs, Buriats, Üzemchins ... Dîner libre pour vous permettre de profiter des nombreuses possibilités offertes par la capitale. Nuit à l'hôtel. 

Jour 2 - Dimanche : Oulan Bator - Karakorum. Petit déjeuner et départ pour Karakorum, l'ancienne capitale de l'Empire Mongol. Déjeuner pique-nique en route. Karakorum (Kharkhorin) est l'ancienne capitale de l'Empire Mongol, fondée en 1235 par Ogödei, le fils de Gengis Khan. Dès 1260, Kubilai Khan transfèrera la capitale à Pekin. Karakorum sera détruite en 1388 par les troupes de la dynastie Ming. De sa splendeur passée ne restent que les statues de tortues qui gardaient les entrées des murailles de la ville. En 1585, le monastère d'Erdene Zuu sera construit juste à l'extérieur de l'enceinte des ruines de l'ancienne capitale. après l'introduction du bouddhisme en Mongolie comme religion d'État. Les pierres des ruines de Karakorum ont été utilisées dans la construction. Il est entouré d'un mur présentant 108 stupas, 108 est un nombre sacré dans le bouddhisme, et le nombre de perles dans un rosaire (mala) bouddhiste. Le monastère a été endommagé dans les années 1680, mais a été reconstruit au XVIIIe siècle et en 1872. Durant des siècles, Erdene Zuu fut le sanctuaire religieux le plus important de Mongolie. En 1939 le dirigeant communiste Horloogiyn Choybalsan a détruit le monastère, lors d'une purge qui a entraîné la disparition de centaines de monastères en Mongolie et la mort de plus de dix mille moines. Trois petits temples et le mur externe avec les stupas sont restés ; les temples sont devenus des musées en 1947. Après la chute du communisme en Mongolie en 1990, le monastère a été remis aux lamas et Erdene Zuu est redevenu un lieu de culte. Le site a été restauré à la fin du siècle et a retrouvé en partie son aspect religieux. Aujourd'hui Erdene Zuu reste un monastère bouddhiste actif de même qu'un musée qui est ouverts aux touristes.Visite du monastère, et installation dans un camps de yourtes pour le dîner et nuit au camp de yourtes (2 à 4 cavaliers par yourte, dans des lits individuels, douches et toilettes dans un bâtiment séparé).  

Jour 3 - Lundi : Vallée de l'Orkhon. Après le petit déjeuner, nous entrons dans la Vallée de l'Orkhon par des pistes parfois chaotiques, à travers les plus célèbres paysages de la Vallée.Classé en 2004 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO comme berceau du nomadisme Mongol, le "paysage culturel de la vallée de l’Orkhon", de 121 967 ha, couvre une vaste zone de pâturages qui s'étend sur environ 80km de long et 15 km de large sur les deux rives de l’Orkhon.Le site englobe également Karakorum. Les herbages sont encore utilisés aujourd’hui par les éleveurs nomades de Mongolie, et de nombreuses familles y perpétuent le mode de vie traditionnel. Au creux des vallons, au détour des rivières se blotissent les yourtes qui abritent les familles des éleveurs. En totale liberté, les troupeaux de chevaux, de yacks, de moutons et de chèvres évoluent dans ces espaces préservés.Déjeuner pique-nique en route, puis nous montons au Monastère de Tovkhon.Le monastère de Tovkhon est perché à 2400 m au-dessus de la vallée de l'Orkhon. Il rassemble plusieurs petits temples, dont le plus ancien a été construit en 1654 pour Zanabazar, qui fut le premier chef spirituel des bouddhistes de la lignée des Gelugpas en Mongolie. Zanabazar a apporté à la région une renaissance dans les questions apparentées à la spiritualité, y compris la théologie, la langue, l'art, la médecine et l'astronomie. Il a composé de la musique sacrée, maîtrisé les arts du bronze et de la peinture, et a inventé l'écriture Soyombo en 1686. L'accès au monastère se fait à pied, comptez une heure de montée à travers une belle forêt de montagne. Vous pourrez visiter les temples, ainsi que des grottes auxquelles sont liées des croyances encore très vivaces, comme celle d'une renaissance spirituelle après un passage dans un conduit très étroit creusé dans la roche. La vue depuis le sommet s'étend sur des dizaines de kilomètres, au-delà des chaines de montagne qui entourent la vallée de l'Orkhon, en longues vagues ondulantes, parfois couvertes de forêts sombres, parfois tapissées de prairies verdoyantes. Dans l'après-midi, nous rejoignons le camp de yourtes de la famille nomade que nous allons accompagner dans sa transhumance. Selon notre heure d'arrivée, nous pourrons peut-être faire une première sortie à cheval. Nous nous installons dans une yourte au coeur du campement nomade. Dîner avec notre famille nomade et nuit sous la yourte. Pas de sanitaires pour ces nuits passées avec les familles nomades. Le confort est plus simple que dans les camps de yourtes car il n'y a pas de douches, mais vous découvrirez le mode de vie traditionnel des nomades de Mongolie.  

Jours 4 à 8 : Vie nomade et transhumance dans la Vallée de l'Orkhon. Pendant ces 5 jours, nous partagerons un des moments les plus importants de l'année pour les familles nomades de Mongolie : la transhumance. Les familles nomades de Mongolie déplacent généralement leurs yourtes et leurs troupeaux 4 fois dans l'année. Pendant le redoutable hiver mongol, où les températures descendent souvent jusqu'à -40°C, les nomades vont à leur hivernage, un site sélectionné à l'abri des vents dominants, où des enclos ont été construits pour permettre de rassembler les troupeaux. Serrées les unes contre les autres, protégées du vent par les palissades, les bêtes résistent mieux au froid extrême de l'hiver de Mongolie Centrale. Le froid est intense, l'herbe est rare, parfois cachée sous une couche de neige. Les troupeaux s'affaiblissent, et il est vital pour les nomades que les pâturages de printemps soient suffisamment riches pour permettre aux chevaux, yaks, moutons et chèvres de reprendre des forces, d'autant plus que cette période correspond à celle des naissances ! Après quelques semaines passées sur les pâturages de printemps, début mai, la famille nomade rejoint les pâturages d'été jusqu'au mois de septembre. Début septembre, il est temps de regagner progressivement l'abri des collines, avec une étape par les pâturages d'automne. Ces quelques semaines sont primordiales, c'est à ce moment que le troupeau va "faire du gras" pour affronter l'hiver...Nous passerons les premiers jours au campement de printemps (transhumance de printemps) ou d'été (transhumance d'automne), à la découverte du mode de vie nomade traditionnel de Mongolie.Le campement de yourtes abrite plusieurs familles proches (frères, beaux-frères, parents, cousins...) dont le quotidien est rythmé par les soins aux troupeaux : mises-bas, traite des juments, des brebis, des chèvres et des dris (femelles des yacks), soins aux animaux malades ou affaiblis, déplacement des bêtes vers de nouveaux pâturages... Les femmes s'occupent également des enfants, elles cuisinent, préparent les différents produits dérivés du lait (beurre, fromage, lait de jument fermenté, alcool de lait...) et entretiennent l'intérieur de la yourte. Les hommes s'occupent des animaux, de l'entretien du matériel et du harnachement des chevaux. Ils coupent également du bois pour la cuisine. Nous participerons à ces activités, et commencerons ainsi à lier connaissance avec les différents membres de la famille.Vous trouverez des conseils simples pour faciliter les contacts avec votre famille nomade en cliquant ici.Viendra ensuite le grand jour de la transhumance ! Comme toujours en Mongolie, les étapes essentielles de la vie sont marquées par l'astrologie, aussi notre famille décidera du jour précis de la transhumance en fonction de différents augures.Nous aiderons les familles à démonter les yourtes (dont la nôtre !), à préparer toutes les ustensiles du quotidien pour ce grand déménagement.Nous participerons également aux rituels et aux offrandes pour remercier les esprits de l'aide qu'ils ont apportée à la famille et aux bêtes pendant le séjour sur ces pâturages. Nous nous répartirons pour aider à déplacer les différents troupeaux de yaks, chevaux, chèvres et moutons, à cheval bien sûr ! Nous aiderons enfin à remonter les yourtes et installer le campement suivant, pour une nouvelle phase du cycle de la vie nomade, qui suit les saisons et le rythme de la nature..Nous passerons les jours suivants à découvrir à cheval l'environnement du campement d'été (transhumance de printemps) ou d'automne (transhumance d'automne). Au printemps, c'est la période des naissances au sein des troupeaux : poulains, bébés yaks, agneaux et chevreaux naissent chaque jour, et il est probable que nous assisterons à quelques uns de ces événements toujours émouvants. IMPORTANT: Le programme est volontairement très souple, priorité est laissée à l'expérience humaine, qui ne sera pas la même pour chaque participant. En fonction de vos souhaits, vous pourrez vous promener à cheval, aider à rassembler les troupeaux, participer à certaines tâches, jouer avec les enfants, ou simplement vous imprégner de ce mode de vie en harmonie avec une nature extrême, qui laisse toujours une empreinte très forte chez tous les voyageurs. Votre guide francophone sera là pour faciliter tous les contacts et accompagner les cavaliers. Le dernier soir, nos hôtes nous prépareront un plat traditionnel, le khorkhog, le "barbecue mongol". Le Khorkhog est un plat traditionnel Mongol typique de la cuisine nomade telle qu'elle se pratique dans la steppe. Vous ne le trouverez presque jamais dans un restaurant. Pour faire le Khorkhog, on utilise de la viande de mouton ou parfois de chèvre coupée en morceaux en gardant les os. Une vingtaine de pierres de la taille d'un poing sont mises à chauffer dans le feu.Lorsqu'elles sont assez chaudes, elles sont placées en couches successives avec la viande dans un récipient de métal, qui est souvent un bidon de lait. D'autres ingrédients sont ajoutés par-dessus les pierres et la viande: pommes de terre, carrottes, chou, assaisonnement... De l'eau est ajoutée en quantité suffisante pour que l'ensemble des ingrédients cuise à la fois à la vapeur et par la chaleur des pierres, à l'étouffée.Le récipient est fermé et remis sur le feu pendant une heure à une heure et demi. A l'ouverture du récipient, le Khorkhog est prêt à être consommé.Le chef de famille sort la viande et les légumes, ainsi que les pierres qui sont devenues noires, à la fois à cause du feu et de la graisse de mouton qu'elles ont absorbé.Ces pierres sont encore chaudes et les invités les gardent dans leurs mains car les Mongols considèrent qu'elles sont bénéfiques pour la santé. On mange habituellement le Khorkhog avec les doigts, en s'aidant d'un couteau pour découper la viande. Pas de sanitaires pour ces 6 nuits passées avec les familles nomades. Le confort est plus simple que dans les camps de yourtes car il n'y a pas de douches, mais vous découvrirez le mode de vie traditionnel des nomades de Mongolie. 

Jour 9 - Dimanche : Vallée de l'Orkhon - Parc de Khustai. Dernier petit déjeuner avec nos amis nomades, et c'est déjà l'heure des adieux. Après avoir partagé tant d'émotions équestres et humaines, ils sont devenus nos amis et le départ sera forcément difficile... Nous reprenons la piste en direction du Parc de Khustai qui abrite les chevaux sauvages de Przewalski (Takhi). Déjeuner pique-nique en route.Déclaré réserve de biosphère de l'UNESCO en 2002, le Parc National de Khustai couvre 50 000 hectares de steppe, montagne et forêt abritant de nombreuses espèces de mammifères et d'oiseaux. Il est surtout célèbre pour accueillir le projet de préservation du Takhi. Ce cheval sauvage, appelé aussi cheval de Przewalski, avait complètement disparu de son habitat naturel. Seuls quelques specimens étaient encore présents dans les zoos du monde entier. Un programme d'élevage et de réintroduction a été initié en 1992, aboutissant à une population sauvage et viable de Takhi dans l'enceinte du Parc de Khustai, qui atteint maintenant environ 260 individus. Pour observer les Takhi, il est préférable de se rendre en véhicule aux abords des rivières où ils viennent s'abreuver tôt le matin et en soirée. Le reste de la journée, ils se dispersent dans les montagnes à la recherche de leur nourriture.Arrivée au camp de yourtes en fin de journée. Sortie en véhicule dans le Parc à la recherche des chevaux de Przewalski / Takhis (si l'heure d'arrivée au Parc est trop tardive, cette sortie pourra se faire le lendemain soir). Retour au camp de yourtes pour le dîner et la nuit (2 à 4 cavaliers par yourte, dans des lits individuels, douches et toilettes dans un bâtiment séparé). 

Jour 10 - Lundi : Parc de Khustai - Oulan Bator. Petit déjeuner, puis route vers Oulan Bator.Déjeuner pique-nique. Après-midi consacrée au shopping, dans les magasins du centre-ville, ou au "marché noir" de Narantuul où vous trouverez en particulier tous les vêtements et objets traditionnels de la vie quotidienne des Mongols. En fin d'après-midi, spectacle de danses, musique et chants traditionnels Mongols, en particulier l'étonnant Khuumii.Le Khuumii est un chant diphonique dans lequel le chanteur est capable d'émettre simultanément un bourdon sur lequel grâce à un placement des lèvres ou de la langue, des harmoniques (jusqu'à plus de quarante) viennent s'ajouter en formant une mélodie, à deux voix (voire trois) en tout.Le son rappelle celui de la guimbarde.Ce type de chant est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO depuis 2010.Dîner libre pour vous permettre de profiter des nombreuses possibilités offertes par la capitale.Nuit à l'hôtel. 

Jour 11 - Mardi : Oulan Bator. Petit déjeuner (selon votre horaire de vol, car certains vols sont très tôt le matin, et le petit déjeuner peut ne pas être disponible à cette heure). Transfert à l'aéroport pour votre vol retour. Arrivée en fin de journée ou en début de journée suivante selon les compagnies aériennes et votre aéroport de destination.

Randonnee Equestre Mongolie


Contactez nous par mail 

Par tel du lundi au samedi de 10h à 18h au +33 (0)4 90 08 41 44

Informations pratiques

INFORMATIONS PRATIQUES SUR VOTRE RANDONNEE EQUESTRE EN MONGOLIE :


Durée: 11 jours - 10 nuits -  jours à cheval

Rendez-vous: Le samedi à l'aéroport de Oulan Bator en fin de matinée.

Séparation: Le mardi matin à l'aéroport de Oulan Bator.

Hébergement: 6 nuits en yourte avec une famille nomade, 2 nuits dans un camp de yourtes avec douches, 2 nuits en hôtel 2* normes locales.


Repas: Pris aux campements. Au restaurant à Oulan Bator (libres, non compris dans le prix).

Cavalerie: chevaux de race mongole.

Sellerie: mongole.

Encadrement: Guide local francophone + assistant en véhicule. 

Transport des babages: par véhicule d'assistance.

Niveau: Etre à l'aise aux trois allures en extérieur et en très bonne condition physique. 

Tarif / personne: 1 450 € en chambres et yourtes partagées. 

Options: Chambres et tentes individuelles (sauf nuit chez les nomades): 100 € - Hôtel 4* à Oulan Bator (au-lieu de 2*): 80 € en chambre double, 140 € en chambre single. En fonction du nombre de participants, un supplément pourra ête appliqué si le groupe n'est constitué que de 2 pers. + 250 € / pers - Supplément groupes de 3 pers. + 160 € / pers. Location d'un sac de couchage: 20 € / personne.

Le prix comprend: La location du cheval équipé, un guide local francophone, l'hébergement, les repas (sauf à Oulan Bator), café et eau pendant les repas, les randonnées et les visites tels que décrites, la pension complète sauf à Oulan Bator (petit déjeuner seulement), les transferts en 4x4 "russes" avec chauffeur, téléphone satellite Iridium en cas d'urgence.

Le prix ne comprend pas: Tout ce qui n'est pas mentionné dans "le prix comprend". L'assurance individuelle, les boissons autres que l'eau et le café pour les repas inclus, les visites éventuelles et dépenses personnelles, le voyage pour vous rendre et repartir de Oulam Bator. Il est plus intéressant de réserver votre billet, un forfait transports compris revient généralement plus cher avec les commissions d'agences. Nous sommes toutefois à votre disposition pour vous aider à trouver les meilleurs tarifs ou vous proposer un voyage transports compris sur demande.

Assurances: Voir notre fiche "assurances - annulations". Vous devez être tirulaire d'une assurance individuelle vous garantissant pour votre responsabilité civile en tant que cavalier ainsi que pour vos frais médicaux, rapatriement ... et éventuellement le remboursement en cas d'annulation. A l'inscription, nous vous proposons de souscrire l’assurance « Cap Vacances » : vous bénéficiez d'un package de garanties d'assurance voyage que peu de tour opérateurs peuvent vous proposer. Vous partez tranquille avec l'efficacité du réseau médical mondial d'AXA Assistance 7/7 et 24/24. Nous pouvons également vous délivrer une assurance de cavalier de la Fédération Française d'Equitation (FFE) (36 € / adulte, 25 € / mineur): celle-ci ne couvre pas les frais d’annulation et d’interruption de séjour. Une assurance individuelle et responsabilité civile couvrant les activités équestres est obligatoire.

Dates 2013: Transhumance de Printemps du 4 au 14 mai - Transhumance d'Automne: 7 au 17 septembre.

vacances a cheval espagnecentre tourisme equestre espagnefaire une randonnee a cheval espagneorganisation de randonnee a cheval espagne